LE BLOG DE LA RIU

Mis en avant

Cet espace d’informations et de débats complète la RIU. C’est un espace ouvert aux professionnels de l’urbanisme, aux acteurs de la ville et aux chercheurs. Il accueille des billets (formats courts) sur l’actualité, des prises de position et organise des débats autour de questions qui traversent aujourd’hui le champ de l’urbanisme.

Tout texte présenté ici est signé et n’engage que son signataire.

 

Appel à articles : Revue Internationale d’Urbanisme n°2, 2015

« La planification stratégique : retour gagnant ? »

Peut-on encore établir des documents de planification spatiale de moyen et de long terme, dans un contexte souvent décrit comme marqué par les mutations rapides et l’aléa ? Face aux incertitudes de toute sorte, peut-on envisager de programmer dans le temps et l’espace une suite ordonnée d’opérations ? Pour certains chercheurs en urbanisme, la réponse à ces questions est positive. Ainsi, P. Healey (1997) met en avant la planification stratégique spatialisée, « effort collectif pour imaginer (ou ré-imaginer) une ville, une région urbaine ou un territoire plus important, et transformer cette nouvelle vision spatiale en termes de coordination des politiques publiques et des réalisations des acteurs privés ». Cette approche se distingue à la fois du modèle traditionnel de planification spatiale, dont l’objectif est la régulation de l’usage des sols par la production de plans et de règlements (Hamel, 1996), et de la planification stratégique, qui se focalise sur la réalisation d’objets particuliers (Douay, 2007).

Après plusieurs décennies qui ont vu triompher le projet urbain, assiste-t-on aujourd’hui, à travers la planification stratégique spatialisée, à un retour en grâce du plan ? En France et dans de nombreux pays, les démarches se multiplient tant dans les villes que, plus récemment, les campagnes. La planification territoriale est vue comme un moyen de répondre aux problèmes locaux, notamment les défis environnementaux et la cohésion sociale (Zepf et Andrès, 2011), tout en facilitant l’émergence de coopération entre institutions à l’échelle des « grands territoires » (Albrechts et alii, 2003 ; Balducci, 2010). Elle vise aussi une meilleure articulation entre les secteurs d’intervention qui participent à l’organisation de l’espace : transport, habitat, développement économique… (Nahrath et alii, 2009 ; Serrano et alii, 2014). Ces attentes multiples, qui visent tout à la fois les institutions, les organisations, les méthodes de travail et l’agencement concret des territoires, sont-elles une utopie nécessaire ou une chronophage chimère ? La planification devient-elle stratégique ou simplement bavarde ?

Les différents articles de ce numéro analyseront les nouveaux visages et enjeux de la planification stratégique spatialisée. Des approches comparatives transnationales seront appréciées tout comme des contributions basées sur des études de cas.

Lire la suite

Dans la bibliothèque de la RIU…

propagandes nécessairesLionel Prigent commente « Les propagandes nécessaires » de Jean de Legge (2014)

Commençons par le sujet : les propagandes nécessaires. Voilà une proposition hardie tant le débat public et médiatique insiste sur le jeu de la vérité et la transparence (des élus, des communications, etc.). Mérite-t-elle que lui soit consacré tout un ouvrage. Jean Anouilh en quelques mots dans sa pièce L’Alouette (1953), semblait avoir déjà réglé l’affaire : « La propagande est une chose sommaire (…). L’essentiel est de dire quelque chose de très gros et de le répéter souvent. C’est comme cela que l’on fait une vérité. Je vous dis là une idée neuve, mais je suis persuadé qu’elle fera son chemin. ».

Jean de Legge entend pourtant compléter le propos : même si notre temps a perdu ses repères, même si les politiques sont moins lisibles et si les récits collectifs nationaux ont perdu de leur force, il reste des propagandes nécessaires. Et l’auteur se livre, dans un ouvrage sec et efficace, à un « éloge critique de la communication locale » – c’est le sous-titre de l’ouvrage. Car il sait de quoi il retourne. Jean de Legge fut en effet, pendant près de trente ans le directeur de TMO Régions, un institut de sondages et d’enquêtes qualitatives, qui a beaucoup travaillé sur les territoires, puis il est devenu, entre 2009 et 2013, le Directeur général de la communication de la ville de Rennes. Psychologue de formation, Jean de Legge a donc suivi de près la politique, ceux qui la font, les territoires et leurs habitants. C’est donc en commentateur expérimenté de la vie locale qu’il prend la plume.

Lire la suite

Séminaire « Genre et Urbanisme » à Lyon le 26 mai 2015

La Ville de Lyon et le GREPS (Groupe de Recherche en Psychologie Sociale) de l’Université Lyon 2 organisent un séminaire « Genre et urbanisme » à Lyon le 26 mai de 9h à 17h30. Salle des colloques de l’université Lyon-II, campus des Berges du Rhône.
Lors de cette rencontre entre professionnel-les de l’urbanisme, de l’aménagement et de l’égalité nous chercherons à comprendre pourquoi et comment prendre en compte l’égalité sociale et de genre dans la construction de l’espace. Afin de partager réflexions et expériences conduites sur ce thème plusieurs recherches universitaires seront présentées en dialogue avec des actions menées au niveau local et national. Ce séminaire sera l’occasion de découvrir et mettre en débat des projets, d’échanger collectivement autour des enjeux qu’ils soulèvent et d’identifier des leviers et freins à l’action publique en la matière.

Lire la suite

A venir : les 17e Rencontres Internationales en Urbanisme de l’APERAU

Les 17e Rencontres Internationales en Urbanisme de l’Association pour la Promotion de l’Enseignement et de la Recherche en Aménagement et Urbanisme, auparavant appelées « journées de l’APERAU », sont organisées en 2015 par l’IAUR et les laboratoires de recherche associés (ESO Rennes, CIAPHS, CRAPE, LGCGM) avec le soutien de divers acteurs publics et privés.

Ces Rencontres, intitulées « La Fabrique de la ville », se dérouleront pour la première fois à Rennes du 1er au 5 juin 2015 et seront consacrées «aux modes de penser et de faire la ville». Le colloque principal aura pour thème : «Concevoir et fabriquer la ville». 300 à 400 personnes seront attendues et accueillies à cette occasion.

Pour plus d’infos : http://www.iaur.fr/aperau-2015/presentation-evenement/

Sir Peter Hall, une figure de l’urbanisme (2)

PHALL2

Peter Hall : devenir de l’urbanisme et des urbanistes

Le point de vue dOlivier Sykes

 

Le dernier article publié par Peter Hall est paru dans Town Planning Review, la plus ancienne des revues d’urbanisme anglophones. Il était intitulé : « And one fine – reflections on a double centenary » (Et un beau matin – : réflexions sur un double centenaire). Dans cet article, Peter Hall propose une réflexion sur le centenaire de la Royal Town Planning Institute (l’institut professionnel des urbanistes et aménageurs du Royaume-Uni) et de la ‘Bartlett School of Planning’ de l’University College London (UCL) (deuxième école d’urbanisme créée au Royaume-Uni après celle de Liverpool en 1909). Plus globalement l’article fournit un récit sur l’histoire de l’aménagement et de l’urbanisme au Royaume-Uni depuis les premières décennies du vingtième siècle et dresse un bilan des enjeux et défis auxquels le système et les professionnels du planning sont appelés à faire face aujourd’hui. Pour rendre hommage à son habitude de communication avec le grand public, une version de l’article a aussi été publiée à titre posthume dans le journal national The Guardian[1]. L’article évoque les débuts très modestes du « town planning » aussi bien par la capacité professionnelle des collectivités locales dans le domaine que sur le plan de l’éducation et de la formation professionnelle. Même durant la reconstruction après la seconde  guerre mondiale,  la priorité a été donnée à l’élaboration des schémas locaux de logement afin de répondre à un besoin national pour 400 000 logements supplémentaires plutôt qu’à la « town and country planning » au sens large du terme.

Lire la suite

Sir Peter Hall, une figure de l’urbanisme (1)

PHALL2

Peter Hall : un géographe en urbanisme, un urbaniste universitaire transformé par l’action

Le point de vue de Xavier Desjardins

Sir Peter Hall est décédé au cours de l’été 2014. Né en 1932, cet universitaire a marqué pendant plus de 50 ans la géographie et l’urbanisme par des ouvrages et des prises de position au retentissement mondial. Cette courte note ne se veut pas une présentation biographique de son parcours, ni une exégèse académique de sa production, mais une réflexion libre, inspirée par ce parcours exceptionnel, sur les liens entre la recherche et l’action en urbanisme. Cette réflexion est notamment inspiré par la fréquentation de nombreux travaux de Peter Hall  ainsi que par l’ouvrage édité en 2014 par Mark Tewdr-Jones, Nicholas A. Phelps et Robert Freestone intitulé The Planning Imagination, Peter Hall and The Study of Urban and Regional Planning. Ce livre propose 19 contributions signées par des universitaires britanniques et nord-américains sur les travaux de Peter Hall et son héritage intellectuel.

Lire la suite

Popsu, une décennie de recherche en urbanisme

logo-popsu_1_0Une note de Jean-Baptiste Marie

Afin de porter à la connaissance les résultats du programme Popsu 2 et dans la continuité du Hors Série n°50 de la revue Urbanisme, intitulé « Dix métropoles en recherche(s) », publié en décembre 2014, des ouvrages sont à paraître en 2015. D’abord trois ouvrages thématiques aux éditions du Moniteur : – La métropole fragile, sous la direction d’Alain Bourdin, – Régulations métropolitaines : vers un nouvel ordre territorial, sous la direction de Marie-Pierre Lefeuvre, et Economie de la connaissance et métropolisation, sous la direction d’Elisabeth Campagnac-Ascher. D’autres ouvrages monographiques à Toulouse et à Grenoble sont également en préparation. Ces ouvrages établissent un premier bilan de cette aventure interdisciplinaire entre ceux qui pensent et construisent la ville et les chercheurs des sciences humaines et sociales et de nombreux autres grands champs disciplinaires, qui l’analysent. En une décennie, les programmes de recherche de la plateforme Popsu ont ainsi posé les premières bases méthodologiques d’une recherche-action en urbanisme.

Lire la suite